Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  L'EUROPEEN le Dim 24 Juil - 10:36

Le rêve américain,



Il est 17H37 heure US et 2H37 du matin heure française et je suis actuellement à l'aéroport de Los Angeles et dans l'attente de prendre le prochain avion pour Londres, je me dis, tiens pourquoi ne pas raconter ton aventure américaine à l'instinct et comme tu sais le faire avec le coeur.... Cette aventure, véritable découverte d'un pays qui fait rêver, qui influence sur notre vie en France, et surtout qui doit me permettre de vivre un grand moment d'athlétisme avec non pas le maillot de mon club, mais celui de mon pays : La France.......

Le maillot de l'équipe de France, qui n'a je pas rêver de le porter un jour en étant plus jeunes ? Pour la troisième fois après la Hongrie et la Belgique j'allais de nouveau porter le maillot tricolore!

Je me souviens que dès septembre 2010 avec mon entraîneur Luc Grenier, ma saison sportive connaitrai sa fin à Sacramento sur 800m et 1500m au championnat du monde d'athlétisme vétérans en juillet 2011..... Vétérans ? A 36 ans ? Certains pensent qu'à 36 ans tout est finit ! A oui ? Demander donc aux jeunes athlètes d'une vingtaine d'année qui sont tous derrière moi lors de mon titre sur 800m au championnat de bourgogne toutes catégories en juin 2011 .....Ou justement sur ce même mois j'améliore mes chronos perso par 3 fois sur 800m en ayant la meilleure performance française de l'année. De quoi me rendre au Etat Unis avec une énorme confiance terrible, qui lors de cette compétition me fut peut être préjudiciable. Plus la date du départ arrive et plus je réalise le moment exceptionnel que je vais vivre.

Arrive enfin la veille du départ, je suis comme un gosse surtout à la vue de mes tenues bleu, blanc, rouge......Le tgv part de 11H00 au Creusot et nous avons donc une trentaine de minutes en voiture que déjà c'est le stress car de nombreux chantiers sur la route nous immobilisent et je vois tourner la montre, mais finalement c'est ok ! Voiture garée et billets compostés, direction paris pour un vol en direction de Londres.

L'hôtel où je suis, est pour un fils d'ouvrier comme moi un endroit ou je suis mal à l'aise devant un tel étalage de richesse. Il faut dire que lors de la réservation il y a eu comme une erreur. Lendemain matin direction le terminal 4 de l'aéroport d'Heathrow à Londres et voila que commence le rigoureux et minutieux contrôle américain. De l'enregistrement des bagages à l'embarquement dans l'avion d'american airlines, questionnement sur la destination, le lieu ou je vais dormir, se que je vais faire etc... M’enlève de la file pour me questionner à l'écart encore et encore....et des fouilles de sac, habits et même pesage des baskets ! Tout cela en anglais, si j'avais su j'aurai plus travaillé mon anglais au collège.

C'est enfin l'embarquement et la je commence à réaliser que le pays du base ball et foot américain approche. C'est un vol de 11 heures qui va m'emmener sur Los Angeles. 11h00! Heureusement que la tv est présente avec les derniers films du moment, mais pas facile tout est en anglais, faut bien que je me remette à l'anglais .....L'anglais ? Hum en entendant les hôtesses et le capitaine cet anglais la m'est bien plus facile! Rassurant.

C'est donc 11H00 plus tard que l'avion atterrit à Los Angeles et comment dire, j'ai vraiment un sentiment de curiosité... Mais va falloir passer de nouveau les contrôles avec immigration et tout se que j'ai connu à Londres. Mais finalement tout va très vite, le passeport est tamponné et j'entend des bienvenue au USA.....Reste à me rendre à Sacramento mais va falloir faire l'escale de 5H00 avant d'arriver à destination, chose faite à 22H30 heure locale....Un taxi et direction l'hébergement ou en dix minutes je trouve le sommeil.

Le lendemain, je prend mes marques avec visite du staff de l'équipe de France pour les consignes et récupération de tout se qui m'est nécessaire pour le déroulement de la compétition sans oublier d'aller voir le stade, cette fameuse piste aux étoiles que titrai le JSL quelques jours plus tôt et qui m'apprend une terrible nouvelle, Pierre nous à quitté....

J'ai encore deux jours devant moi avant le début de ma série du 800m et je me rend compte combien les USA sont différents de notre culture car ici tout est grand : les voitures, les routes, les boissons, la nourriture et la manières dont vivent et s’expriment les américains sans oublier des fast food tout les dix mètres. Mais je suis aussi agréablement surpris, quelle gentillesse ! Et puis finalement mon anglais n'est pas si mauvais, plus tu pratiques et ca revient....Ou est mon prof d'anglais qui me trouvai si nul .Sur ces deux premiers jours je me crois dans un film américain comme par exemple quand j'entend la voiture du shérif arriver à toute vitesse sur le boulevard d'arden way avec la sirène de police ! La même que l'on entend depuis tout petit dans les séries us, à la starsky et hutch ou bien deux flics à Miami ! Et puis le fameux cliché des américains qui passent avec leurs voitures et le son rap us à fond, je confirme que c'est exactement cela....Mais je me rend aussi compte que deux Amériques existent. Celle qui expose toute sa richesse et les plus démunis qui avec leurs pancartes demandent pour pouvoir manger quelques dollars.

A l'hôtel, tout est fait pour nous mettre à l'aise avec la piscine, spa etc... De quoi évacuer la pression de la compétition. La compétition, et bien on arrive justement à celle ci. Je cours cette demi finale le soir à 20H et il faut finir dans les deux premiers pour passer en finale et parmi les meilleurs temps. Après une sieste l'après midi je prend une petite collation, je prépare mon sac, la tension monte, et je me rend au stade pour commencer à m'imprégner de celle ci....Nous serons trois français et deux séries. Ma série, c'est faisable mais va pas falloir s'amuser car je vois des têtes connues, de vrai compétiteurs, mais je suis sur de moi car je suis aussi un compétiteur. Après l'échauffement, c'est la chambre d'appel avec 20 minutes d'attente, d'observation et un d'une intense pression mais que je gère de mieux en mieux avec l'expérience.

C'est enfin le départ, je suis motivé comme jamais avec les messages des français présents dans le stade et l'envie d'en découdre. J'ai décidé de partir très vite pour me rabattre en tête et ne laisser à personne le soin de mener la course. Je suis au couloir 1, l'américain essai de me passer, mais je suis bien, très bien et sur la dernière ligne droite je maîtrise parfaitement mes adversaires en allongeant la foulée, cette foulée qui me fera défaut quelques jours plus tard.....Quel plaisir d'entendre à l'américaine et de voir sur le tableau du stade 'the winner is Christofe Chevvvvau for France'...... Mais reste à savoir si mes copains Français viennent avec moi en finale, le doute est la et finalement c'est bon. Trois Français en finale du 800m. Quoi qu'il en soit si d'habitude dormir après une course est très difficile, ce soir ce n'est pas le cas.

Après cette nuit quoi de mieux que de se relaxer dans une piscine et de profiter du spa, sans oublier les joies d'un massage des mollets et de faire comme l'on dit du 'jus'. C'est journée détente et repos à la recherche d'un bon plat de pâtes et de salade. J'ouvre mon facebook et le président de mon club me fait savoir que la vidéo de la demi finale est sur le site internet du journal de saone et loire qui me suis depuis des semaines pour couvrir l'événement. ' Se qualifie brillamment' pouvons nous voir .... Les messages s'enchaînent, tout le monde y croit, j'y crois aussi !

Un an que je m'entraîne, que je pense à cette finale, que je travail dur sur la piste souvent seul mais avec la présence de mon entraîneur Luc, celui même un an et demi avant m'a fait découvrir la piste avec qui je partage mes déceptions mais aussi mes joies. Un entraîneur ? Non, un ami, celui que je cherche dans le stade lors de mes courses ou un regard, un mot suffit à me donner confiance et qui me permet de ne pas me sentir comme un orphelin lorsqu'il est absent.

Avez vous déjà eu l'impression de vivre des moments ou vous sentez que rien ne peut vous arrivez ? Moi oui, c'était justement le jour de la finale. Dès l'échauffement tout déroulait, la foulée , l'envie de courir , la sensation de bien être mais toujours cette rigueur, cette concentration encore plus quand tu te retrouves dans la chambre d'appel pour disputer une finale mondiale dans le pays ou sois disant tout est possible, le fameux 'rêve américain'.... Je colle sur mes cuisses le numéro 2 et j'ai un doute, vais je courir avec mes chaussures habituels ou bien c'est la finale et je met toute la chance de mon coté et bien les pointes que je mets rarement mais qui accroche sur la piste et me donnerons de la vitesse ? C'est décidé, se sera ces dernières, détail, peut être pas ..... A l'heure ou j'écrits ces mots, c'est l'heure d'embarquer pour Londres, vol qui à une heure de retard, il est 20H30.

Après avoir embarqué dans l'avion pour Londres il est maintenant 22H10. Je quitte donc la chambre d'appel et ayant eu le deuxième temps des séries je me retrouve avec le couloir deux. En file indienne, longeant le couloir huit du stade à proximité du public j'avance serein et nombreux sont les Français ou j'entends des 'allez Christophe', je les regardes d'un air confiant et serein en leurs disant 'j'ai la rage' , je ne doute de rien ! .Le départ est proche, l'atmosphère devient pesante, je relace pour la dixième fois mes chaussures, dernières accélérations il reste 30 secondes avant le départ, je ferme les yeux en restant droit, mains sur les hanches et respiration contrôlée, je pense à deux moments positifs : mes enfants, je les vois souriant et mon quartier avec toute cette jeunesse qui me supporte et me soutient .

Je me signe et c'est partit, départ superbe car je me place à la corde et en troisième position tout le long jusqu'à la cloche et je suis bien. Je sens que cela s'accélère mais je suis toujours dans le coup, puis arrive les deux cent derniers mètres, je suis toujours placé et je décide d'y aller avec panache car si je veux le titre c'est maintenant! Tout s'accélère, je suis devant au cent mètres et j'ai du mal à réaliser, mais en même temps je vois pas se qui se passe derrière, ça revient fort.... très fort! L'américain arrive à ma hauteur, je me crispe, déséquilibre ? Mauvais appui ? C'est la chute. Je tombe à vingt mètres de la ligne d'arrivée sous les cris du publics!Les vingt mètres ou quelques heures plutot après avoir croisé un ami lanceur de Dijon, il avait décidé de se mettre dans la tribune avec son épouse pour me regarder lors cette finale. Genoux au sol et mains sur le tartan je lève la tête en voyant tout les athlètes franchirent la ligne d'arrivée et j'ai du mal à réaliser se qui se passe. Ma douleur est immense, pendant quelques minutes accroupi sur la piste je suis abasourdi et crie toute ma détresse : 'Pas maintenant’, 'je mérite pas ça’, 'non'.... Les athlètes finalistes m'attendent pour la photo et me regarde avec compassion les 'you are the best' fusent, le public applaudis, spectateurs et athlètes anonymes viennent me voir pour me dire quelques mots gentils....Mais la déception est la ! ...

Il est tard, j'ai de multiples plaies et contusions qu'il faut soigner mais j'ai une telle douleur que je ne sens rien et c'est Arnaud et Anne qui nous ramènent à l’hôtel. La nuit risque d’être longue et elle est longue....Je dors peu, refait la course et voit cette chute au vingt mètres de la ligne d’arrivée. Remarque, la piste du théâtre romain où je m'entraîne quotidiennement sur Autun ne fais que 380 mètres, les 20 mètres qu'il me manque ! J'allume Facebook et je partage ma douleur, les premières réactions et commentaires arrivent et je sens qu'il se passe quelques choses chez mes proches, familles et ceux qui me connaissent. Des mails et conversations réconfortantes, des soutiens appuyés... Avez vous déjà pleuré ? Aurai je pensé que l'athlétisme en soit la cause ? Ou tout simplement l'estime et l'amitié que me porte les gens ? Ou bien le faite de savoir qu’à 9000 kilomètres trois enfants ayant vu chuté leur papa ont eux aussi pleuré?

Quelqu'un m'a dit :'Les grands moment de sports qui marquent les gens sont ceux qui sont quelques fois tragique et je crois que sur Autun, ma chute en fais parti». J'envoi un message à mon coach ou je suis très dur avec moi même et j'attend sa réponse .....Elle viendra, pleine de sincérité ou il me dit que c'est le sport de haut niveau qui créer se genre de situation et que ma force est de pouvoir rebondir même après ce genre de situation. Je trouve enfin le sommeil très tard.

Mercredi c'est le 1500m il faut se motiver mais c'est difficile, l'amertume est la. Le 800m est dans ma tête et impossible de le gommer. Que faire ? Ne pas courir ? Finalement, je m'aligne sur cette série du 1500m sans réelle conviction et cours tans bien que mal. Avant le départ un américain viens me voir et m'appel par mon prénom, je le regarde stupéfait. C'est Clint, de l'Arizona qui quelques semaines plutôt m'à envoyé un mail en m'expliquant son amour pour la culture Française et qui souhaite échanger sur celle ci. Je n’avais osé lui répondre, mais maintenant une réelle amitié se dessine jusqu'à la fin de mon séjour. Je termine 7éme de la course et me qualifie avec un temps de 4'16, bien loin de mes 4 minutes réalisées début Juin.

Quelques jours avant, nos amis Dijonnais nous ont proposés de nous rendre au Lac Thao, un lac immense situé à deux milles mètres d'altitude. Et vous savez quoi, je me suis baigné dans celui ci alors que mon ami taillé comme un roc n'a pas osé .Ce fut une belle journée bien loin de la morosité des derniers jours.

La finale du 1500 ? Mon entraîneur me l’avait dit, même sans l'échec du 800 cela aurait été difficile mais l'objectif est atteint, deux finales mondiales. Je cours comme je sais le faire, prépare l événement avec sérieux et termine 11éme......Après avoir loupé le vol Londres Paris de quelques minutes, j'embarque sur un autre vol qui lui aussi arrivera en retard et me fera loupé mon train Paris-Le Creusot et me fera passer une nuit sur Paris. Il est Mercredi 20/07 et je suis enfin dans le train du retour direction Autun quand je reprends l'écriture.

Le lendemain matin je vais voir mon ami américain Clint qui cours sur 3000 mètres steeple, course très difficile avec passage de haies .Sa course fini nous allons voir se qui se passe sur le stade annexe ou se déroule les épreuves de lancer quand je vois qu'une maman et sa fille me regarde avec insistance et l'envie de me parler. Je leur fais un sourire qu'elles me rendent et se dirigent vers moi. Je comprends très vite que cette jeune fille d'une dizaine d'année se passionne pour la France et pratique l'athlétisme. Après un échange, ou je promet par voie postale de lui envoyer un survêtement de l'équipe de France en lui expliquant que je tiens toujours mes promesses, en nous mettant d'accord avec sa maman pour qu'elle soit la correspondante de mon fils Alexandre, viens le temps des photos et je sens beaucoup d'émotion de la part de cette jeune fille qui se prénomme Megan et qui affiche un sourire éclatant. A cette instant, Mégan me fait oublier mon rêve américain ou j'étais venu chercher cette médaille qui c'est envolée un soir de Juillet, mais Megan vit son rêve Français.....Tout au long de la journée je côtoie le groupe France, les affinités se créer avec certains athlètes qui pour certains ont goûtés au podium mondiale comme mon ami Arnaud qui, remplit d'émotion me récupère dans ma chambre et me fait partager sa joie.

Le séjour se termine, et la veille de mon départ j'ai quand même une dernière chose à faire avant de revenir à Autun, cette ville qui pendant quelques jours m'à suivit au quotidien et que j'affectionne particulièrement et pour qui j'effectue dans l'Autunois mon travail au service de la jeunesse car j'aime ses habitants, son histoire et son bien être. Ayant dans ma chambre une quantité de nourriture importante je décide de faire un filet garnit de tout se que je possède et de me rendre sur ce fameux carrefour d'Arden way ou quelques sans abris sont positionnés à la recherche de quelques dollars.... Je m'approche vers cette homme d'une quarantaine d'années qui possède tout se qu'il a sur un vélo surchargées lui dit: 'Hello, i m french, it's for you'. Il me regarde, un sourire apparaît et après celui de Clint et Mégan, cet homme pourtant rejeté de la société américaine me fait prendre conscience que finalement leur rencontre m’aura fait vivre mon rêve américain.

Je termine cette histoire sur le papier avant d'arriver à la gare du Creusot, mais je sais que celle ci va encore me suivre pendant quelques mois avec les jeunes, mes amis, les Autunois ou nous allons refaire mille fois cette course ou le titre de Champion du monde était si proche.









_________________

http://chevauxchristophe.com/
http://www.autunnois.com
http://www.cossacks3.com
» Chartre du clan http://www.autunnois.com/cossackschartreduclan.htm
» Présentation du clan http://www.autunnois.com/cossacksleclan.htm
» Horaires de jeu http://www.autunnois.com/cossackshorairedejeu.htm
» FAQ des membres du clan http://www.autunnois.com/cossacksFAQ.htm
avatar
L'EUROPEEN
Chef Section Cossacks
Chef Section Cossacks

Nombre de messages : 3297
Age : 42
Localisation : AUTUN
Réputation : 19

http://www.autunnois.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  BOX le Mar 26 Juil - 5:27

Je sais pas si beaucoup de gens on pris la peine de lire jusqu'au bout mais franchement faite le c'est émouvant et pas mal narré j'en ai presque les larmes au yeux.
Merci Christophe pour ce beau résumer de ton voyage et encore bravo pour c'est 2 finales!


Force et Honneur !!
avatar
BOX
Chef Section CDR
Chef Section CDR

Nombre de messages : 683
Age : 30
Localisation : TOURS
Réputation : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  FRENCHY le Mar 26 Juil - 8:25

Quelle performence d'avoir été en finale ... .
Très émouvant à la lecture ...
le sport forge le caractère et il est vecteur de relations multiples. SUPER.
BRAVO :fan:

_________________
10 serveurs travian terminés
avatar
FRENCHY
Général
Général

Nombre de messages : 4211
Age : 48
Réputation : 15

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  mjmizzi le Mar 26 Juil - 12:09

J'ai tout lu et j'ai cru que je lisais un histoire tellement c'est bien raconté.
Félicitations au champion, , ce sera peut être pour une prochaine fois, et l'important c'est d'avoir participé, car ce n'est donné à tout le monde de participer au championnat du monde et d'arriver en finale.
avatar
mjmizzi
Caporal Chef
Caporal Chef

Nombre de messages : 346
Age : 56
Localisation : St Géniès de Comolas Gard
Réputation : 3

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  vittosca le Jeu 28 Juil - 17:07

c'est une aventure très émouvante , et récit captivant.

_________________
oscarine sur le S4
vittosca sur le S7, dual de moiloth S2 S5
Emma Peel s6
Augetosca S8 en dual avec Augereau

"Le bonheur ne se cherche pas : on le rencontre. Il n’est que de savoir le reconnaître et de pouvoir l’accueillir." F. Giroud

"La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent. " Albert Camus
avatar
vittosca
Chef Section Travian
Chef Section Travian

Nombre de messages : 2873
Age : 44
Réputation : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  MARBOT le Jeu 28 Juil - 22:23

Bonjour a tous!
Je suis actuellement en vacances et je ne regarde pas la tele heureusement que christophe est la pour nous raconter cette belle aventure meme si elle ne se termine pas comme il l aurait souhaite. Representer la france et finir 2eme tps des demies-finales c est ENORME! !
avatar
MARBOT
Chef Section CDR
Chef Section CDR

Nombre de messages : 939
Age : 43
Localisation : 92
Réputation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  Lord T le Lun 1 Aoû - 14:43

Je suis comme churchill, NO SPORT, mais là..... effectivement j'en avais les larmes au yeux. Bravo chris.
avatar
Lord T
Das BOOT
Das BOOT

Nombre de messages : 3037
Age : 45
Localisation : orleans
Réputation : 12

http://www.saint-tropez-web-radio.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  Sim¢n le Mar 2 Aoû - 12:16

très poignant christophe.

une belle leçon d'humilité. Merci pour le récit et les photos.

yop yop
avatar
Sim¢n
Chef Section Echecs
Chef Section Echecs

Nombre de messages : 2774
Age : 38
Localisation : St paul lès Dax
Réputation : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  L'EUROPEEN le Lun 8 Aoû - 12:48

merci à tous , j'epère vraiment que cet écrit vous a plu :aa: ,

_________________

http://chevauxchristophe.com/
http://www.autunnois.com
http://www.cossacks3.com
» Chartre du clan http://www.autunnois.com/cossackschartreduclan.htm
» Présentation du clan http://www.autunnois.com/cossacksleclan.htm
» Horaires de jeu http://www.autunnois.com/cossackshorairedejeu.htm
» FAQ des membres du clan http://www.autunnois.com/cossacksFAQ.htm
avatar
L'EUROPEEN
Chef Section Cossacks
Chef Section Cossacks

Nombre de messages : 3297
Age : 42
Localisation : AUTUN
Réputation : 19

http://www.autunnois.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  Napoleonien77 le Mer 10 Aoû - 9:59

Salut

vraiment beaucoup a lire et je suis pas très fan généralement mais la j'ai pas vu les lignes défilées. Magnifique récit et félicitation a toi pour ce beau parcours. ça doit etre quelques choses de representer nos couleurs.

Dis moi j'aimerais bien voir les vidéos de tes courses si c'est possible.

Pour les médailles tu as deja celle du coeur l'ami :aa:
avatar
Napoleonien77
Maréchal
Maréchal

Nombre de messages : 6775
Age : 28
Réputation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  L'EUROPEEN le Mer 10 Aoû - 10:27

Salut, tu pourras les visionner sur ma page athlète facebook ici : http://www.facebook.com/pages/Chevaux-Christophe/140439719312312?ref=ts :aa:

_________________

http://chevauxchristophe.com/
http://www.autunnois.com
http://www.cossacks3.com
» Chartre du clan http://www.autunnois.com/cossackschartreduclan.htm
» Présentation du clan http://www.autunnois.com/cossacksleclan.htm
» Horaires de jeu http://www.autunnois.com/cossackshorairedejeu.htm
» FAQ des membres du clan http://www.autunnois.com/cossacksFAQ.htm
avatar
L'EUROPEEN
Chef Section Cossacks
Chef Section Cossacks

Nombre de messages : 3297
Age : 42
Localisation : AUTUN
Réputation : 19

http://www.autunnois.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur mes championnats du Monde à Sacramento ....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum