Parlons tactique : de l’utilité des ouvrages défensifs

Aller en bas

Parlons tactique : de l’utilité des ouvrages défensifs Empty Parlons tactique : de l’utilité des ouvrages défensifs

Message  Invité le Mar 13 Juil - 15:45

Tout d’abord, il existe pour moi deux familles d’ouvrages défensifs :
- Les ouvrages légers, les tours et fortins, accessibles aux paysans
- Les ouvrages lourds, les forts et forteresses, accessibles aux seuls sapeurs.

Dans mon approche tactique, les premiers sont indispensables pour fixer très tôt un point de pression sur l’ennemi. Je n’hésite généralement pas à prélever quelques paysans, dès le début de partie, pour aller construire un fortin sur un nœud routier assez proche de l’adversaire. Face à des troupes de types Garde Nationale ou Landwher, ces ouvrages peuvent se défendre seuls. Je considère que le retard que je prends au niveau économique est largement compensé par la pression mise sur mon adversaire. Cette approche n’est valable qu’en début de partie : dès que l’adversaire a accès aux canons ou aux grenadiers, les ouvrages légers ne peuvent plus être autonomes. Ils doivent alors être défendus avec de vraies troupes… ou abandonnés pour abaisser leur coût de construction en vue d’une réimplantation ailleurs. Cette approche est très efficace contre des joueurs inexpérimentés, et contre l’IA.

Toujours sur les ouvrages légers, j’ai développé au fil des parties une nouvelle approche. Là, il ne s’agît plus de contrôler des axes routiers, mais de soutenir un village localisé à un endroit stratégique (mine de charbon ou d’or au centre de la carte notamment). L’idée est considérer les ouvrages comme des soutiens de troupes mobiles concentrées face à l’ennemi et non comme des structures autonomes (comme précédemment). Concrètement cela signifie que dans le cadre des batailles engagées pour la conquête de ce village stratégique, même si mes troupes sont défaites, la présence des ouvrages empêchent l’ennemi de s’y installer rapidement. Généralement, ça laisse le temps d’amener de nouvelles troupes. Quand je procède comme cela, je construis plusieurs ouvrages dans un périmètre restreint, de telle sorte qu’ils se soutiennent mutuellement. Cela permet de fixer l’adversaire tout en restant en infériorité numérique dans le secteur, et d’utiliser ailleurs les troupes disponibles. Pour que cela soit véritablement efficace, il faut veiller à maintenir une production de charbon suffisante ou à « jouer » avec le marché.

Bien évidemment, les deux approches sont complémentaires.

Concernant les ouvrages lourds, je ne les utilise pas très souvent car nécessitant beaucoup de ressources. Je me concentre généralement sur le bâtiment capable de produire les troupes que j’utilise le plus dans la partie. Pour leur implantation, j’aimerais avoir la même approche que développée plus haut, mais malheureusement, l’emprise au sol est telle que souvent il n’y a pas beaucoup de choix. C’est bien là, à mon avis, le premier point faibles de ces ouvrages lourds.


PS - ce topic n'a qu'un seul objet : susciter l'échange et la discussion. ce que je dis n'est pas parole d'évangile, mais c'est comme cela que je joue !
Parlons tactique : de l’utilité des ouvrages défensifs 367640
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons tactique : de l’utilité des ouvrages défensifs Empty Re: Parlons tactique : de l’utilité des ouvrages défensifs

Message  L'EUROPEEN le Lun 2 Aoû - 16:56

Salut Tercio , merci à toi pour la réalisation de ce petit tuto qui peut etre fort utile !
L'EUROPEEN
L'EUROPEEN
Chef Section Cossacks
Chef Section Cossacks

Nombre de messages : 3297
Age : 44
Localisation : AUTUN
Réputation : 19

http://www.autunnois.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum